Mont Guillaume (Embrun, Hautes Alpes)

Le mont Guillaume au pied duquel la belle ville d'Embrun se déploie, le lac de Serre-Ponçon s'étend à n'en plus finir… Nous sommes dans le fabuleux décor du Parc National des Écrins. Quel site magnifique!

Que de souvenirs pour le jeune alpiniste qui a 18 ans grâce à son ami François, qui découvre ces cimes (la Barre des Écrins , le Pelvoux par le couloir Coolidge, la Calotte de Glace des Agneaux, la traversée de la Meije à skis …). Francois nous a quittés et son âme s'est envolée vers une destination inconnue, Earleen sa femme l'a rejoint plus récemment. Comme le dit leur répondeur téléphonique, <les oiseaux ont quitté leur nid>. Francois et Earleen représentent tellement pour moi. J'ai eu la chance de les rencontrer et mon action s'inspire de cette rencontre riche sur tous les points. 

Le pèlerinage encestral se déroule chaque année. C'est pourquoi je suis amené à considérer le Mont Guillaume comme une montagne sacrée. Le sacré exprime la rencontre de l'homme avec le monde visible et invisible qui l'entoure. Sa dimension semble indéterminée, voire du domaine du secret. Il va de soit que l'on n'est plus dans le domaine de l'utile. La montagne sacrée nous amène à considérer la pierre et les pierres, l'arbre et les arbres, les plantes, le vent, le feu, l'eau à travers les torrents, à un moment donné, à déborder de leur seule singularité matérielle pour les rattacher à l'origine de l'ordre de l'univers. 

<En 1859, monseigneur Deprery, évêque de Gap, nommé prieur du Mont-Guillaume, fait reconstruire La Chapelle des Seyères. Chaque année, le deuxième dimanche de juillet, une messe est célébrée en l'honneur de Saint Guillaume. 

Ce saint, issu d'une modeste famille, est né près du prieuré de Calme (sous le fort du Mont Dauphin) au XIIe siècle. Il est venu au monde sans main droite. Ce garçon a, pendant de nombreuses années, gardé les troupeaux du monastère sur différentes montagnes, c'est en particulier sur celle qui porte son nom dans l'Embrunais. A plusieurs reprises, il reçut la visite d'un ange lui annonçant une inondation qui entraînerait la destruction du Prieuré. Chaque fois, Guillaume avertit les moines du danger imminent , mais en vain. 

L'ange donna alors à Guillaume la main qui lui manquait afin que le message dont il était porteur soit enfin écouté. La main miraculeuse attira l'attention des moines et le couvent fut évacué avant les inondations annoncées. Reconstruit plus tard, il n'existe plus de nos jours. Il ne subsiste aujourd'hui qu'une petite chapelle accrochée au versant ouest du Roc du Mont Dauphin.>

Refrain du cantique des Prieurs du Mont Guillaume:  

         Du sein de la cour séraphique 

         Daignez toujours nous protéger 

         Et que votre main Angélique 

         Écarte de nous les dangers (bis)

 

Marcher en harmonie avec la nature après avoir longé le lac puis traversé la belle ville d'Embrun au petit matin, voir le lever du soleil à travers la splendide forêt, est un vrai bonheur. Nous avions prévu avec Marc mon cousin, de faire cette randonnée il y a longtemps. Avec Mireille sa femme et Marc nous voilà sur le chemin du pèlerinage. Les habitants d'Embrun font ce pèlerinage depuis des siècles, animés par la Confrérie des Prieurs du Mont Guillaume. Je vous invite à lire <Le pèlerinage d'Embrun au Mont Guillaume, de G Rose, Société d'Etudes des Hautes-Alpes. Regardez les photos des chapelles, oratoires, et croix entretenus par cette Confrérie.

Marcher en montagne vous amène à une forme de méditation que vous pratiquez naturellement. De fait, on prête attention à sa respiration, on se concentre sur le plaisir d'être là, vivre le moment présent. On contemple les paysages qui évoluent continuellement au fur et à mesure que l'on s'élève, que le soleil se lève,  puis arriver au sommet c'est l'apothéose, la contemplation est à son comble au regard de l'effort produit pour être là et de la beauté des paysages avec un sentiment d'être sur un promontoire qui domine la terre… Je regarde les plantes et fleurs. Je prends le temps de photographier ces instants, il n'y a pas de course contre la montre, seulement les conditions de sécurité peuvent s'imposer : l'évolution de la pression atmosphérique, de la météo. Après un aller retour pour monter le sommet nord du Mont Guillaume où la vue sur la Barre des Écrins est saisissante, j'invite Mireille et Marc à tenter le sommet (2623m) tout en descendant par l'autre côté et ainsi réaliser une boucle.

Voila une manière bien sympathique de réaliser un pèlerinage, à notre rythme, en essayant de maîtriser nos pensées, en profitant du moment présent, et en pleine nature. 

 

Une réflexion au sujet de « Mont Guillaume (Embrun, Hautes Alpes) »

  1. La reprise de ton site!
    C'est tres agreable a te lire… On en apprend des choses! Les photos sont belles aussi, ca fait rever.
    Une grande pensee a Francois et Earlean.Merci papa de ce partage. 
    Je n'attend que plus de contenu! hehehe! Il serait super aussi de pouvoir illuster tes textes avec les photos directement au context. 
    On se parle bientot j'espere, ca fait un bout! ;-)
    biz 
    Antoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>