Tour du Monde 2018

Suivez en direct mon nouveau roadtrip en cliquant ici : Tour du Monde 2018.
Tour du Monde 2018
Bangkok, Thaïlande - 2 mars
Sydney, Australie - 7 mars
Christchurch, Nouvelle-Zélande - 22 mars
Okinawa, Japon - 22 avril
Osaka, Japon - 27 avril
Vancouver, Canada - 14 mai
Alaska, États-Unis - 16 mai
Montréal, Canada - 29 mai
Reykjavik, Islande - 5 juin
Paris, France - 12 juin

Tour du Monde 2018
Église au bord du lac Tekapo en Nouvelle-Zélande

Auckland mes derniers jours en New Zealand

Et oui après un mois passé en New Zealand me voilà sur la préparation du départ demain dimanche 22 avril, la veille de mon anniversaire.

Je suis toujours à Auckland mais la dernière nuit je la passe dans une chambre individuelle avec tout le confort, et une ambiance musicale du bar en dessous. J’ ai pris une bonne bière pour fêter mon départ. Mais je vais vous décrire les 2 dernières journées chez mes amis Louise et Fred.

Hier, après une marche à French Bay avec Martine la maman de Fred,  des son retour du travail, vers 13:00 nous partons vers la plage Piha connu par les surfeurs néo-zélandais. Nous sommes sur la plage le programme des uns et des autres se montent: les enfants jouent dans le sable noir. Fred et moi decidons d’aller marcher en hauteur pour redescendte vers l’autre plage et les rochers ou la mer Tasman a l’Ouest, (face à l’Australie) se fracasse contre les rochers. Super spectacle (voir la vidéo) . Non satisfait on décide de se baigner et je fais du surf en promettant de ne pas trop m’éloigner, mais Fred me surveille… moment fort dans ce paysage grandiose. On se retrouve au club de bateaux à rames (surf sur les vagues) pour conclure cette belle journée.

Samedi debout et déjeuner rapide avec les enfants pour en ferry à RANGITOTO Island. Étonnant cette île volcanique qui est séparé par un bras de l’isle Motutapu. L’éruption est récente puisque à peine 600 ans. On n’atteint après une demi heure de ferry dans la baie d’Auckland. On monte au sommet 240ml environ où l’on domine le cratère tout boisé: le point de vue sur Auckland et ses alentours est fascinant… beaucoup d’eau… mais des images valent mieux qu’un long discours…

Merci beaucoup Pawel, Par, Fred, Louise TOP TOP TOP NEW ZEALAND

Demain matin dimanche 22 avril, je prends l’avion pour Okinawa via Tokyo…

 

 

Welcome To a Kiwihome

Apres mon sejour a Wellington symbolisé par l’Aigle geant dans l’aerogare, je m’envole pour Auckland la métropole qui concentre  la moitié de la population Néo-zélandaise. Je prends le train de la Gare centrale pour me rendre à New Lynn où Fred m’attend. J’ai une chance incroyable de vivre quelques jours dans une famille Kiwi: Louise Fred et leurs 3 garçons , et la visite venant d’Angleterre dont la maman et le frère de Fred. Quel accueil simple et chaleureux. Les 3 garçons  sont très joueurs dynamiques remplis d’énergies. Ils sont en vacances. La maison se trouve en fin de rue, a l’ouest d’Aucland, dans un environnement boisé extraordinaire où les baies sont toujours proches dans le Parc de Waitãkere Ranges Régional Park sur une pointe ou presqu’île. La maison paraît toute simple mais sur 2 niveaux épousant le relief, toutes les pièces tournées vers la baie. Endroit où la nature est préservée où les forêts sont protégées. Nous allons au Museum d’Auckland perché sur une colline d’une architecture monumentale comme un Panthéon grec.. Le musée est rempli d’enfants notamment pour voir l’exposition de monuments du monde entier construits en légo, dont Notre-Dame de Paris. Moi je vais visiter les salles dédiées aux Mãori et aux peuples des îles du Pacifique. Ensuite je visite l’exposition sur les volcans.notamment dans un salon reconstitué est simulé une éruption volcanique après un tremblement de terre. Impressionnant. En effet la Nouvelle Zélande est une terre géologiquement active positionnée à cheval sur 2 majeures plaques tectonic. Très  belle mais aussi vulnérable de par les forces de la nature. L’explosion volcanique du Mont Tarawera à tué environ 120 personnes en juin 1886. L’après midi vous ne serez pas étonné, je pars marcher 2 heures environ. Martine me dépose au départ du Bill Haresnape Walk, qui descend vers la plage puis je remonte un chemin glissant humide, à peine tracé dans une végétation luxuriante. Je remonte au dessus du village pour descendre à la French Bay ou se trouve un club nautique. Je marche sur la plage pour rejoindre la baie où j’étais précédemment mais à une pointe je suis attiré par la montée rapide de la marée et décide de faire demi tour, pour remonter vers la maison de mes amis. Le dîner est préparé par David et son ami: pattes avec sauce très bonne et boulettes de viande.accompagné d’un vin rouge néo-zélandais super bon.  Crème glacée comme dessert . Super ambiance qui se conclut par une partie de billard avec les enfants. Top top top … Louise et Fred font le maximum pour le bien être des enfants, qu’ils puissent s’exprimer jouer et participer avec les adultes. J’avoue que Louise, et Fred surtout m’ont donné une grande leçon. J’en tiendrai compte pour être particulièrement attentif pour mes deux petits enfants Maïwen et Élouan.

Parlement néo-zélandais

J’ai visité ce mardi matin le parlement néo-zélandais. L’ensemble est constituée de:  l’aile Exécutive the Beehive (la ruche), la Maison du Parlement, la bibliothèque Parlementaire) et Bowen House. Particulièrement intéressant de constater qu’il n’existe qu’une seule Chambre, la Chambre des Représentants. Le bâtiment est de style néo-classique fut fini en 1922. Plusieurs salles de Commissions Spéciales dont une salle de Commission des Affaires Mãori. Superbe salle décorée sculptures et de panneaux muraux tissés par les artisans Mãori.le film qui présente le Parlement introduit la présentation en Mãori avec leurs symboles. En 1987 la langue Mãori fut reconnue. 120 parlementaires. Le Parlement est présidé par un Speaker qui siège au centre à droite le Prime Minister et le Gouvernement. Le Bowen House est le building à gauche de The Beehive (La Ruche). Le Bowen House accueille les bureaux des Ministres et des Membres du Gouvernement et le personnel d’assistance parlementaire. The Beehive accueille l’exécutif du Parlement fut conçue par l’architecte britannique Sir Basil Spence. 10 étages avec un passage souterrain vers la Bowen House. Elle comprend une salle des banquets de 300 places. La Bibliothèque Parlementaire à gauche de la photo fut conçue par Thomas Tumbull en style gothique victorien, fournit des services de recherches membres du Parlement. Le service d’information parlementaire communiqué au public sur tous les aspects du Parlement. Il est intéressant de noter que dans le processus de vote d’une loi , qui s’appelle <bill> en tant que proposition la Commission Spéciale peut écouter n’importe quel citoyen mondial qui n’a pas besoin d’avoir la nationalité néo-zélandaise. Le Parlement fait la loi, le Gouvernement administre la loi en gouvernant, le Judiciaire (the court) interprète la loi. C’est une Monarchie Parlementaire. Il n’y a pas de constitution, mais plusieurs <Act > qui définissent le fonctionnement de la démocratie Néo-zélandaise. En tant que visiteur je suis étonné de l’efficacité du fonctionnement du système politique et administratif. Les citoyens qui payent l’impôt en ont pour leur argent semble t’il !!! Ensuite je monte au Botanic Garden, très nature, forêts primaires, et en son sommet l’observatoire astrophysique de Wellington. Très pédagogique fait pour l’accueil des enfants. Un film sur la constitution de l’univers, de notre terre est présente dans une salle type géode. Systématiquement on communiqué sur les Mãori en parallèle avec la recherche astrophysique: < Les histoires sur la création révélées par les Mãori, sont aussi basées sur l’observation et la compréhension de l’univers. Leur sagesse ancienne à beaucoup de parallèle avec la science moderne: la graine de la vie à l’aube des temps, la séparation de la lumière de la matière, et de l’univers toujours en expansion.

Te Papa Museum of New Zealand à Wellington

Après une traversée de l’île du Sud vers l’île du Nord en ferry dans d’excellentes conditions, me voilà dans le Backpackers YHA en plein cœur de la ville de Wellington, à deux pas du Te Papa Museum. Ce musée permet de comprendre de reconnaître et de célébrer les Mauri, peuple d’origine de cette terre New Zélandaise.

J’apprends qu’il y a environ 1000 ans les premiers visiteurs venant des îles du Pacifique s’installèrent en New Zealand. Fin 1700 les Européens arrivent ainsi que des migrants venant des iles du Pacifique.

The Treaty of Waitangi en 1840 définit la reconnaissance par les Mauri de la couronne Britannique, et la couronne garantie aux chefs  la possetion de la terre, forêts, … les Mauri étaient représentés par plus de 500 chefs.

Le gouvernement Néo Zélandais accorde  visiblement une grande importance au peuple d’origine. 2 langues officielles: l’anglais et le Mauri.

The land, the people, the spirit that binds (La Terre, le Peuple, l’Esprit qui lie)
Enter our world of dynamic contrasts. Encounter our stories, places and people. Explore the innovation and creativity essentiel to the expression of our identity. Terre,  histoires et ancêtres, sont tissés ensemble pour former la base de notre identité.
Three taonga treasures express the Mauri, or life force: connections to the land, the essence of the people, the expression of our stories.

Ruku i te põ décrit le processus d’être immergé dans notre subconscient, un endroit où l’obscurité est fertile. De là on dessine on configure notre inspiration, en l’apportant dans le monde de la lumière. Les gradins créent un motif qui reflète l’interaction de la lumière et de l’ombre dans le paysage de Turanga. Vient et suit le chemin de nos ancêtres qui a jailli de l’utérus de notre mère la terre, et dispersé de Hawaiki à travers le vaste océan.

The things we have donne in the past become our futur. (Ce que nous avons fait dans le passé devient notre futur.)

Je ne peux vous montrer l’art Mauri dans ce musée car nous n’avons pas le droit de photographier.

Par ailleurs le musée  laisse des espaces très importants à l’expression artistique des enfants, qui sont très nombreux dans le Musée. L’entrée est gratuite et de nombreux guides expliquent les expositions notamment la partie Mauri.

Une exposition remarquable qui montre à travers le vécu de 8 New Zélandais ordinaires leur implication et l’horreur de la guerre mondiale 14/18, dont on fêtera bientôt le centenaire.  un grand coup de vent, le temps est beau et J’ ai traversé le Centre ville pour aller au Parlement.

Une exposition sur l’art contemporain et l’art abstrait, avec ateliers pour les enfants. Très beau musée bien géré et bien animé, visiblement les New Zélandais viennent nombreux en famille.

 

.

Côté Est vers le Nord, Picton

Mon séjour dans l’île du Sud se termine par ce voyage en voiture le long de la côte Est jusqu’à Kaikoura pour voir les baleines, les phoques, les oiseaux … le récent tremblement de terre puis tornade ont sérieusement endommagé la route, qui a du être coupée plusieurs mois. Impressionnant ces travaux en cours.

Mari, Pawel et moi voulons deguster du vin,  nous sommes sur la route du vin au nord de Christchurch puis dans la region Marlborough ou se trouve les plus belles WINERIES. Pawel notre chauffeur est sérieux, il ne goûte aucun vin. Mari et moi nous en profitons.

On dort  dans une cabine individuelle  en bois fort confortable,  la cuisine salles de bain sont communes, d’un Holiday Park. Surprise un bain d’eau chaude dans un <Tube> à l’extérieur est bien apprécié. Très  bon niveau de service, de confort et propreté. Sanitaires impeccables.

Le lendemain samedi 14 avril lever 8:00, pas de chance le capitaine annule la croisière, les baleines ne sont pas présentent ce matin. Je vous montre quelques photos de photos de baleines . Cela me rappelle nos excursions à Tadoussac en remontant la cote Nord du Saint Laurent au Canada, particulièrement en octobre 2017 où  j’ ai réalisé  une excursion en Kayak de mer pour évoluer sur l’eau à la rencontre des baleines…

On continue notre remontée vers le Nord pour atteindre Picton on dort dans un Back-Packers original avec un tres bel accueil. Le lendemain dimanche nous partons à la découverte de Queen Charlotte Sound (fjord).  Extraordinaire site de fjords où le calme domine l’eau et la terre boisée s’intermèle … incroyable paysage que la croisière vers Wellington appronfidira. Départ 14:00 arrivée prévue vers 18:00 à Wellington la capitale de la New Zealand.

 

 

Pukaki et Tekapo lake

Vous l’avez remarqué, la photo choisie par notre équipe de Processx (gestionnaire de mon site) pour symboliser mon TOUR DU MONDE représente la chapelle (Church of the Good Shepherd) qui domine le lac Tekapo. Je me devais donc de la visiter. Vous trouverez  ci-joint les photos prises lors de mes différentes traversées  où le lac Tekapo mais aussi le lac Pukaki sont des passages obligés.

L’observatoire de la Terre et Ciel géré par l’université de Christchurch avec la participation de l’université de Nagoya est l’un dès plus important de l’hémisphère sud. J’ai dormi au pied de L’Observatoire sur le bord du lac Tekapo, et se lever plusieurs fois dans la nuit pour admirer le ciel fut un bonheur… très haut ratio de clarté de la nuit qui est du à la transparence de l’atmosphère. Aucune pollution visuelle, mais mon équipement pourtant de très bonne qualité choisi avec l’avis éclairé de mon fils Antoine et de mon ami Jean-Pierre Prunier fondateur gérant de Processx, ne me permet pas de vous montrer une nuit au lac Tekapo. Cela m’a rappelé les nuits passées au bord de notre lac et camp au Canada Saguenay lac Saint Jean.

www.earthandsky.co.nz

 

Roys Peak 1578ml (Wanaka)

Je ne pouvais que publier rapidement le petit film, que j’espère vous avez vu, sur l’ascension du Isthmus Peak, qui se trouve à 30 km de Wanaka, sur la route qui vient de la cote Ouest que j’avais prise l’avant veille pour joindre Haast à Wanaka. Dans le Backpackers j’ai rencontré Edouard avec avec qui j’ai réalisé ce Trek dont on voit une partie de la descente sur la vidéo. Merci de me dire si l’expression vidéo mérite d’être utilisée, en complément des photos, du texte. Merci de rédiger des commentaires … Revenons à notre trek le Roys Peak realisé la veille. Le départ est à peine à 10 minutes de Wanaka en prenant la Rob Roy route qui s’enfonce dans la Raspberry Vallée, Parc Notional Mount Aspiring,  dont on a parlé lors d’un article précédent concernant le Trek du Rob Roy Glacier. Venant de mon camping sur la rive du lac Hawea, il m’a fallu une heure pour rejoindre Wanaka à l’ouverture du Centre d’information, puis une demi heure pour déjeuner à l’extérieur sur une cuisine/ barbecue montée par le Rotary Club de Wanaka. À 9:00 Je démarre mon Trek. Très vite une jeune femme me double. Elle avance vite car mon allure est pourtant assez rapide rattrapant des petits groupes… au col elle s’arrete pour prendre des photos et nous nous retrouvons pour monter au sommet ensemble. Cécile est Suisse, étudie à Genève, et s’offre un break pour voyager… Je lui exprime mon admiration pour son rythme de montée. Il neigotte de temps en temps, puis c’est l’ensoleillement, en tout cas mes doigts sont trop froids et c’est Cécile qui a pris une partie des photos que je vous montre ci-après. On a monté 1400 ml de denivelé en un peu plus de 2 heures. On s’arrête souvent à la descente pour prendre des photos. Je laisse Cécile au centre de Wanaka, prends ma réservation dans le Backpackers que je connaissais de mon précédent voyage, et me voilà parti monter le Mount Iron; superbe Mont ou l’on domine la ville de Wanaka et les lacs de Wanaka, Hawae… et bien entendu le Roy’s Peak gravi le matin même. superbe superbe superbe … En revenant à mon Backpackers je fais un détours vers le monument aux morts, clin d’oeil à la mémoire, aux souvenirs de ceux qui ont perdu la vie pour que nous soyons libres…

Glacier Country: Franz Josef et Fox Glacier

Je voulais voi et marcher en montagne alors je suis servi.Spectacle incroyable de glaciers très accessibles à quelques centaines de mètres du niveau de la mer. J’ ai quitté Arthur’s Pass plein Ouest, rejoindre la côte, descendre le long de la côte plein sud pour m’arrêter à Franz Josef/ Waiau Glacier. Spectacle incroyable même si le plafond est un peu bas mais permettant de voir très nettement le glacier. Le lendemain dimanche je me lève tôt, 6:00 comme tout bon montagnard et démarre à 7:30 la Robert Track. Chemin de 6heures glissants, mais bien indiqué. Je me retrouve sur une plateforme au dessus du glacier, voyant nettement les hélicoptères atterrir sur le glacier et les clients évolués en crampons piolet. Le glacier n’est accessible que par hélicoptère pour des raisons de sécurité disent les autorités. Gros enjeux commercial,et beaucoup de nuisance sonore. Dimanche après midi le temps restant correct, je vais à Fox Glacier. Puis descent vers le sud en voiture à Haast au bord de la Tasman sea . Je continue la route pour partir Est puis sud vers Wanaka ou je coucherai dans le 4/4 de Pawel, car il pleut au bord du lac Hawae.

Arthur’s Pass southern Alps

De Christchurch, arrêt rapide à Naumai véritables sculptures en pierre : art ou nature! Les Mauri passaient par cet endroit, des traces de desseins rupestres sont présentés. Formation géologique surprenante mais qui reste un lieu de spiritualité pour les Mauri. Je continue vers Arthur’s pass, me renseigne au centre d’information et décide sans plus tarder vu l’heure 13:00, de monter au Avalanche Peak 1833m ce qui me fera avaler 1200 m de dénivelé en 1:30 pas mal non… Je suis en forme. chemin particulièrement abrupte, avec des passages rocheux, mais efficace pour celui qui sait monter. On monte face a la cascade Devils Punchbowl, (où j’irai le lendemain). Le paysage au sommet est splendide offrant une vue panoramique des Southern Alps/Kä Tiritiri o te Moana, avec vue imprenable sur le Mont Rolleston/Kaimatau et le Crow Glacier. Je plante ma tante avant que la nuit ne tombe vers 18:15 depuis le changement d’heure de samedi dernier, à 5 km du village Greyneys shelter.
Vendredi je monte le Bealy track un peu au dessus de la cabane, je couche dans la voiture car la pluie est menaçante et il pleuvra toute la nuit. Samedi je reviens à Arthur’s village, me renseigne et décide de grimper le Mont Temple par Temple Basin Track puis remonter la vallée d’Otira. Je continue mes marches avec une certaine obstination, et décontraction, car je me sens bien dans mon corps sur de moi et en pleine forme dans la pleine nature.